Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2019

Début d'année à Saint-Maurice : entre pseudo referendum et "roulade dans la farine"

Permettez-moi tout d'abord de vous présenter mes meilleurs voeux, à vous toutes et tous qui me suivez depuis quelques années !

Un début d'année 2019 qui, hélas pour notre pays, continue d'avoir un goût de pavé et de lacrymogène...

 

Difficile de gouverner la nation France, synonyme d'immobilisme depuis tant d'années, et dont tous les dirigeants jusqu'à un certain jour de Mai 2018, ont laissé le bateau partir à la dérive... Pas besoin de rappeler les résultats (records) économiques, sociaux...

Néanmoins, les citoyens ont voté. Nous devons nous inscrire dans le choix qu'ils ont fait pour 5 ans. Ils auront bientôt l'occasion de se rattraper. Ou pas...

Les revendications portées par les Gilets Jaunes ne sont que l'aboutissement de cette longue "surdité pathologique" de nos gouvernants depuis des décennies. A l'inverse de nos voisins Européens, qui ont su se réformer sur le fond et la forme, parfois par anticipation pour les uns et pour d'autres par obligation et donc dans plus de souffrances.

Pourtant, champion de l'exception Française (des exceptions), nos méthodes ne font pas recette dans le monde. Qui voyage un peu, peut le vérifier et s'en assurer...

 

A Saint-Maurice, les voeux se sont, semble-t-il, bien déroulés... comme d'habitude...

Les dotations pour la Ville s'amenuisent, à en lire l'édito de l'organe de presse officiel de la Ville, mais les banquets restent bien garnis pour les traditions. Merci au fournisseur ! D'autres commerçants de la ville ne peuvent pas en dire autant.

 

Enfin "on" nous interroge, non pas par referendum, mais par Sondage quant aux choix de la Ville sur la Propreté. A la bonne heure !

Bof. Les questions sont diverses, le choix des réponses et le nombre des questions quant à eux restent bien limités (volontaire ??).

Par exemple : "Satisfaisant" ou "à améliorer" puis "ne se prononce pas". Il manque une réponse, vous ne trouvez pas ? Comme "A supprimer"... Non ?

Sans doute un moyen de couper court à toute nouvelle idée, sans doute trop contraignant pour certains élus. Il reste si peu de temps avant les prochaines municipales... Une nouvelle commission à créer ? Une de plus ?...

 

Cependant, je livre ici mon choix quant à l'inutilité de prolonger le "Train de nettoyage" plus communément surnommé par les habitants de "Train d'arrosage"...

Je vote donc OUI à + de moyens humains et pour un retour des agents, des vrais cantonniers, comme on les appelait autrefois. Au prix du TRAIN d'ARROSAGE, et des 1,8 million dépensés pour "s'offrir" un... cinéma (sic), voilà une dépense pour TOUS les Mauritiens et pas seulement pour quelques uns...

 

Je vote OUI, à + de sanctions via une verbalisation dissuasive à l'encontre des incivilités qui pourrissent la vie des honnêtes gens, des habitants, des enfants surtout, obligés de slalomer entre déjections canines et scooters, pour aller simplement vers leur école...sans parler des fumeurs...

 

Mais il faudra aussi un temps pour l'évaluation, terme peu utilisé chez les donneurs d'ordre...

 

Bref, on peut saluer cette initiative et se fendre d'un sourire à propos de la manière dont une entreprise, fusse-t-elle La Poste, a "roulé dans la farine" des élus en 1994...puis, en 2018.

Mais au fait, qui étaient ces élus en 1994 qui ont pris cette décision ?

 

La réalité économique des entreprises, n'est pas celle des Communes... Normal et tant mieux.

Quel était cet ancien slogan de La Poste déjà ? Ah oui... "La Poste on a tous à y gagner"...

Sauf à Saint-Maurice.

 

Bonne année !

 

 

 

19/11/2018

Sécurité : quid de la police municipale à Saint-Maurice ?

Alors que la municipalité de Villejuif vient d'inaugurer les nouveaux locaux de sa Police municipale, cette dernière annonce déjà la création de 12 nouveaux postes...en plus des 28 actuels... !

De plus, les amplitudes horaires correspondront à une véritable demande de la population avec une présence terrain souhaitée de 8 heures à 3 heures du matin. Plus près de chez nous, à Saint-Mandé, les effectifs circulent aussi le samedi, jusqu'à tard le soir...

 

Dès octobre 2017, la sécurité, et notamment celle qui se distingue par la Police municipale, faisait parti des 3 priorités du nouveau maire à Saint-Maurice.

Qu'en est-il ? Ou en sont les recrutements suite au turn-over que connaissent les effectifs depuis plusieurs années (et pas seulement dans ce service...) ? Ces effectifs seront-ils bientôt réunis au complet et quand ? Quelle feuille de route et missions ? Verra-t-on enfin des policiers patrouiller à pied dans la ville, à proximité des écoles, squares...etc... ?

 

Egalement, la mairie et son hôte (1er magistrat de la Ville et qui dispose de pouvoirs d'OPJ), ont-t-ils enfin décidé de s'en prendre aux chauffards (feux rouges grillés, stop non respectés, vitesses excessives...pour tous les types de véhicule de 4 et 2 roues ?...), comme demandé depuis des années... ?

A quoi servent véritablement les caméras installées dans la ville ? Qui pour les surveiller ?

 

A-t-elle aussi décidé d'interpeller vivement la Mairie de Paris et la Préfecture, concernant les populations qui squattent dans le Bois de Vincennes et les réseaux de prostitution installés aux abords de Gravelle depuis des années ??...

 

A priori non. Mais rassurez-vous, la mairie a décidé d'installer, je cite, "un Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance..."

Bref, encore une instance de concertation sur, "on observe, on attend, on verra"...

L'action, ce n'est pas pour demain, et le mandat de cette équipe touche à sa fin...en 2020 !

 

Thierry VIMAL

Changez d'Ere pour Saint-Maurice

 

04/10/2018

Stationnement payant pour les 2 roues motorisées... C'est pour quand ?

Dans le Val de Marne, deux mairies ont décidé d'intégrer le stationnement payant pour les scooters et les motos dès 2018.

 

A Vincennes ce sont plus de 800 places qui ont été mises à disposition et qui, bien évidemment ont occasionné des frais d'installation et de gestion de ce parc. Le montant du stationnement a été évalué à 1/3 du prix d'une place pour voiture...

A Charenton le Pont idem. La gouvernance de nos voisins et amis en a décidé ainsi. Sous l'impulsion du Maire et d'une équipe municipale courageuse, et avec pas moins de 500 places créées, la contribution tarifaire est en place pour y stationner.

A Paris, le réflexion est en cours comme dans d'autres villes. Mais bon, élections...obligent... !

 

Comme déjà exprimé dans mon article de novembre 2017, il est effectivement temps pour notre ville de se mettre en conformité avec nos voisins.

Chaque jour et semaine qui passent, la déferlante de 2 roues s'abat sur nos trottoirs et les quelques bases existantes en nombre insuffisant.

 

Comme pour la réglementation du stationnement payant des voitures, à une certaine époque, et pour les mêmes raisons, il est temps de décider.

En attendant devinez pourquoi certaines bases sont quasiment désertées du côté de Charenton ? Il suffit de regarder du coté de Saint-Maurice...

(Au fait, pour quelle raison le stationnement pour les véhicules est-il gratuit sur une large portion de l'avenue du Maréchal Leclerc... ?)

 

Cela vaut également en matière d'incivilités, dont, et je ne cesse de le répéter depuis des mois : jets de mégots sur la voie publique, déjections canines, vélos qui roulent sur les trottoirs, scooters à contre-sens et garés n'importe où, détritus,... sans parler de la sécurisation des piétons... !

 

Mais bon, à priori, "on" évalue encore, "on" réfléchit, "on" attend de voir,..."on" "on" "on"... Dormez bien Mauritiens : comme toujours, "on", s'occupe de tout...

Mais c'est qui "on" ??