Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/06/2018

Municipales 2020 : "chacun chez soi...

...et les vaches seront bien gardées"...!

 

C'est en gros le message que je souhaite voir adresser à LReM, suite à l'appel du pied de son leader, Christophe CASTANER, par les leaders nationaux et locaux des Républicains.

Si celui-ci confirme des "alliances possibles LReM/LR", je rappelle ses propos lors de sa venue à Saint-Maurice : " Igor SEMO fait parti des Maires de France qui avaient appelé à voter Macron à la Présidentielle (...). Il fait parti de ces Maires avec lesquels il est possible de travailler". Ajoutant : "Mais ce sera possible si leur projet est compatible avec le nôtre"...

Le nôtre ou... le leur... ?

 

Mais aujourd'hui :

En quoi Les Républicains sont-ils Macron-compatibles avec la hausse des impôts ? En quoi Les Républicains sont-ils Macron-compatibles avec la poursuite de la dérive des comptes publics ? En quoi Les Républicains sont-ils Macron-compatibles avec la politique migratoire menée ? En quoi Les Républicains sont-ils Macron-compatibles avec la politique Internationale actuelle et notamment avec les Etats-Unis et la Russie ? En quoi sommes-nous Macron-compatibles avec la politique de sécurité et de défense actuelle ? En quoi sommes nous Macron-compatibles avec les réformes annoncées et au final celles qui sont votées ? Sommes-nous Macron-compatibles avec la politique du multiculturalisme à l'anglo-saxonne ? Sans parler du mille-feuilles territorial, etc...

 

En quoi, finalement, sommes-nous Macron-compatibles ?...

 

Ne nous y trompons pas : en réalité, LReM a besoin d'élus pour obtenir les 3/5 au Congrès afin de mener sa réforme de la Constitution et surtout, ne pas avoir à monter des listes et rechercher des colistiers d'ici 2020, étape fastidieuse...

En réalité, LReM continue d'appliquer sa stratégie "d'entrisme" dans les gouvernances locales afin de réaliser à ce niveau, ce qu'il a réalisé au niveau national.

L'expérience avec les Centristes ne suffit-il pas comme à Saint-Maurice ?...

Le résultat sera tout aussi catastrophique à ce niveau et les extrêmes auront tout loisir à mieux s'implanter, pire, émerger encore plus dans les Conseils des villes... Voulons-nous cela ?

 

Rappel : LReM est composé en majorité de personnalités et de militants issus de la Gauche et du Centre Gauche, ne l'oublions pas. Le Jacobinisme et le Socialisme sont donc toujours incarnés en majorité dans ce mouvement et à l'Assemblée.

Ce mouvement est un véritable "mouvement politique", ne lui en déplaise, qui cherche à Droite ce qu'il a forcément perdu sur sa Gauche, pour continuer d'exister. La vision Macroniste est sur le long terme, le Président ne s'en cache pas et l'évoque à mots couverts...

 

Enfin, les citoyens ne veulent plus des vielles tambouilles politiciennes :

LReM veut des Villes : qu'il aille les gagner, mais sur SON programme et SON projet.

Il veut des élus : qu'il les fasse élire sous SA bannière.

Il veut défendre son projet et son bilan, qu'il le fasse sans entraîner les élus et les militants Les Républicains dont il cherche la caution...

 Car en définitive, c'est surtout à ce dernier point qu'il faudra que nos responsables réfléchissent...

 

 

11/01/2018

Voeux du nouveau Maire : un air de renouveau soufflerait-il à Saint-Maurice ?

Sans bousculer vraiment près de trente années de cet exercice bien rôdé, Igor SEMO a su installer les prémices d'un style qui lui ressemble : discrétion, un brin de modestie contrôlée. Tout cela rend sans aucun doute le 1er Magistrat de la Ville sympathique, et l'ensemble des convives, aussi bien élus que citoyens de la Ville ne s'y sont pas trompés.

Il est vrai que les réunions publiques lui ont permis de "s'échauffer" dès le 14 octobre dernier, date de sa prise de fonction. Mais tout de même, cet exercice des voeux reste un obstacle à franchir et s'est plutôt réussi.

Sur le fond, un rapide passage en revue des points abordés avec une très belle et vibrante intervention concernant le soutien sans faille à la Police Nationale, et en particulier, un hommage rendu aux 2 policiers lâchement agressés à Champigny sur Marne et aux sapeurs pompiers. Ces derniers n'étant pas à l'abri de la bêtise de voyous, "héritiers" du laisser-aller des politiques de ces 30 dernières années.

C'est donc sans aucun soucis que j'appuie cet hommage et rejoint la gouvernance de la ville, tout en saluant comme elle aussi, la Police Municipale et sa Cheffe.

 

Egalement, un hommage supplémentaire au propriétaire du magasin de Créteil entièrement dévasté par un incendie à priori criminel, auquel s'ajoute certainement le caractère antisémite de l'acte. Là aussi, nous ne pouvons que nous retrouver toutes et tous afin de lutter contre les atteintes stupides mais bien volontaires de tels actes.

 

Pour le reste et notamment les points concernant le stationnement, la fiscalité et la propreté :

Stationnement : Déjà présenté lors du Conseil du 20 décembre dernier, le principe de l'augmentation du tarif du stationnement, dont j'estime la hausse plutôt indigeste et brutale, est validé. J'appuie cependant sans réserve la seconde décision prise concernant la "légère" augmentation de l'amende forfaitaire avec un regret : que cette dernière ne soit pas plus "incitative" car, en définitive, au regard de ce qui est fait autour de nous, les "observateurs" ne vont pas mettre longtemps à s'apercevoir que notre Commune devient une sorte de "paradis fiscale pour stationnement"...même en payant cette amende. Nous verrons bien, quand le temps de l'évaluation viendra...

Et la belle et bienvenue décision à moyen terme, qui n'est que justice et équité comme j'ai déjà eu l'occasion de l'écrire sur mon blog depuis des mois : l'arrivée prochaine et certaine du stationnement payant pour les 2 roues motorisés. Merci à la gouvernance d'avoir promptement avancé sur ce point depuis le 14 octobre, point qui fait l'unanimité dans les rangs même des élus minoritaires ! Vincennes et Charenton le Pont s'y sont collés et c'est un choix évident. De plus, le Maire s'est engagé à s'attaquer au fléaux des 2 roues et même des vélos sur les trottoirs. Décision rattachée à l'item de la sécurité...

 

Fiscalité, le leitmotiv tant associé à l'ancien Maire est revenu  " pas d'augmentation des impôts" ni en 2018 ni en 2019 (taux augmenté en 2017). Dont acte. Mais alors, quid des 58% de foyers fiscaux qui vont continuer de payer la taxe d'habitation à Saint-Maurice ? Un geste du Maire (et également en charge des Finances de la Ville...) va-t-il être fait ? A suivre... J'attends que la Mairie fasse des propositions dans le sens d'une fiscalité plus "allégée" et moins indigeste pour les classes moyennes/ supérieures.

 

Propreté : Ahh, la propreté à Saint-Maurice...Terme auquel on peut associer aussi "incivilité". Certaines villes voisines ont déjà instauré l'amende pour les déjections canines. A quand une extrême sévérité vis à vis des malveillants dans notre Commune ? Egalement, où sont donc passés nos cantonniers si appréciés des Mauritiens ? Ont-ils disparu sous les roues du train de "lavage" ?... Le montant investi depuis des années dans cette opération ne rend pas le service optimal attendu par tous. Le temps d'une évaluation voir d'une concertation (référendum local, pétition... ?) doit venir rapidement. Les "3 fleurs" attribuées à la Ville ne doivent pas faire oublier le quotidien des gens et le regard qu'ils portent sur la propreté de leurs rues, leurs trottoirs et leur Marché...

 

Je conclurai enfin sur un dernier point évoqué lors de ces Voeux : le Président et le 1er Ministre travaillent de concert avec les élus locaux sur le gigantesque chantier de la Métropole du Grand Paris (MGP). Alors que le mille-feuilles ne disparaît pas plus que le nombre des élus...(5 strates : Etat, Région, Départements, Territoires et Communes...), j'opte pour ma part pour un Etat, la Région-Métropole, et enfin les Communes qui sont en première ligne pour régler les difficultés auxquelles sont confrontés les citoyens au quotidien (proximité) et qui peuvent jouer un rôle non-négligeable dans la revitalisation de l'économie locale et au delà.

 

En tous les cas et en attendant que de telles résolutions s'accomplissent (ou pas...), je vous présente mes meilleurs voeux pour 2018, la meilleure santé possible, beaucoup de bienveillance et de réaliser vos rêves... "Le rêve nous figure la vie à venir" (Pierre-Claude-Vicor BOISTE)

 

Thierry VIMAL

 

10/12/2017

Rythmes Scolaires : OUI au retour à 4 jours !

Votée et imposée de façon unilatérale sous le gouvernement Socialiste, par idéologie et sans concertation, la Réforme des rythmes scolaires prend fin.

 

A fin novembre 2017, près de la moitié des Communes concernées en France, a décidé de revenir à la semaine de 4 jours, beaucoup plus bénéfique pour les enfants et pour les Instituteurs, seuls véritablement concernés.

A noter que dès la rentrée scolaire 2017/2018, près de 45% des Communes et Intercommunalités avaient déjà choisi ce principe...

 

Mieux encore, selon l'enquête de l'AMF (Association des Maires de France), cette demande a été validée par les  parents (83 %), les conseils d'école (81 %) et les enseignants (71 %).
Parmi les items retenus en faveur d'un retour à la semaine de 4 jours, c'est la fatigue des enfants (72 %) qui est l'argument mise en avant...
On le savait pourtant en haut lieu, à l'époque..., sans parler du "bazar" organisé pour les parents et les Communes et du coût...

Quand sectarisme et idéologie régnaient...au détriment des principaux concernés... : les enfants et les Instituteurs.
 
A Saint-Maurice, les parents seront appelés à se prononcer avant le 15 janvier. Autour de nous, dans les Communes limitrophes ou voisines, le vote a déjà eu lieu, et majoritairement en faveur de la semaine de 4 jours à l'exception d'une.
 
Le Maire de notre Commune a indiqué qu'il se rangerait du côté de la majorité qui sortira des urnes, sachant que le corps enseignant, parce qu'il sait (encore) ce qui est préférable pour les enfants, penche pour les 4 jours...
 
Et c'est tant mieux.
Thierry VIMAL