Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/10/2019

Municipales 2020 : Saint-Maurice, j'ai choisi.

J'ai le plaisir de porter à votre connaissance le Communiqué de Patrick GRANGE, candidat à la prochaine élection municipale de Saint-Maurice, les 15 et 22 mars prochains.

Vous pouvez d'ores et déjà vous inscrire sur les listes électorales jusqu'au 8 février 2020.

 

Municipales Saint-Maurice 2020, c'est parti !

 

J’ai été investi par LREM, soutenu par le Modem et le Mouvement Radical Social et Libéral pour mener à Saint-Maurice, un projet ambitieux et solide, partagé par des Mauritiennes et Mauritiens désireux de s'engager comme citoyens dont la très grande majorité n'est pas adhérente à un parti politique.

Il s'agit d'offrir une alternative à la majorité sortante de Les Républicains, dirigée par Monsieur Igor Semo, 1er magistrat de notre commune depuis 2017 et ancien adjoint au maire depuis plus de vingt ans…

 

Agé de 45 ans, originaire du Morvan, né à Dijon, en Bourgogne, je suis marié et père de deux enfants. J’habite Saint-Maurice de manière effective et continue depuis 2003.

Ancien officier de réserve, je suis diplômé en sciences politiques et relations internationales, de la Société française des analystes financiers (SFAF) et de l’Institut de Formation Carbone.

 

Après différentes expériences professionnelles dans la gestion d’actifs et le capital-investissement, j’interviens maintenant dans le secteur de la mobilité innovante décarbonée maritime et fluviale (motorisation électrique, construction navale innovante) et le conseil en empreinte carbone.

 

Je suis également animateur de la Fresque du Climat auprès d'un public varié, et notamment des plus jeunes, et dernièrement devant une quarantaine d'étudiants de première année du Pôle universitaire Léonard de Vinci lors de la rentrée Climat : la ludopédagogie pour aborder le changement climatique est un très bon moyen pour toucher tout consommateur que nous sommes, afin de lui faire comprendre les grands enjeux systémiques de ce sujet majeur.

 

Ma candidature est motivée par la volonté forte de rédiger un nouveau récit pour Saint-Maurice et de stimuler cette belle endormie. Le dernier Conseil Municipal de juin dernier m'a ouvert les yeux sur le fonctionnement de la gouvernance communale qui mérite d'être revue pour plus de démocratie participative, plus de vigilance en matière de dépense publique et surtout plus de participation des membres du conseil municipal.

Ce dernier est devenu une simple chambre d'enregistrement de décisions votées partiellement voire non analysées en amont (cf. mes derniers post) au point de constater que cette majorité s'est divisée publiquement en conseil.

 

Mes engagements portent sur la construction d’un futur durable, résilient et solidaire entre générations durant la mandature et pour les prochaines générations d’élus au service des Mauritiennes et Mauritiens. Je m'engage à ne faire pas plus de deux mandats communaux successifs, si vos suffrages m'honorent de cette charge.

 

Notre feuille de route est locale et uniquement locale pour le bien commun de notre commune et de son territoire d'appartenance: faire de Saint Maurice, grâce à une équipe pleine d’énergie, appuyée par un personnel communal qui mérite notre respect, une ville active et ambitieuse en matière de projets structurants au sein de l’agglomération Paris Est Marne et bois.

De nombreuses propositions vous seront soumises que nous déclinerons au fur et à mesure de cette campagne afin de vous donner envie voire à nouveau envie de revêtir votre bel habit de citoyen quelque soit vos convictions.

 

Enfin, vous aurez le choix entre différents projets et ce, malgré les attaques dénigrantes récentes que j'ai pu lire ou entendre parmi les membres ou les proches de la majorité actuelle, jamais non jamais, le feu de la démocratie locale ne doit s'éteindre.

Nous sommes des citoyens engagés pour notre commune !

 

Pour finir, une citation d'Antoine de Saint-Exupéry : "Quand tu veux construire un bateau, ne commence pas par rassembler du bois, couper des planches et distribuer du travail, mais réveille au sein des hommes le désir de la mer grande et belle".

 

C'est ce qui nous anime.

Nous sommes fiers de réveiller la démocratie locale, alors, REJOIGNEZ-NOUS !

Vive Saint-Maurice !

Patrick GRANGE

Suivez ma page Facebook sur @pgrange94 et écrivez-moi à patrickgrange94@gmail.com

14/10/2019

MUNICIPALE 2020 à Saint-Maurice : il y a un préalable pour être candidat.

 

"On n'est jamais candidat ailleurs qu'à l'endroit où on est enraciné, où l'on a ses tripes".

 

Propos sages et louables d'Edouard PHILIPPE, Premier Ministre, lorsqu'on l'interrogeait sur son éventuelle candidature à Paris...

Propos qui devraient s'appliquer partout, à toutes et à tous les candidats.

A Saint-Maurice également...

 

J'ajouterai : on est jamais un meilleur Maire ou Adjoint quand on vit, dort, circule, déjeune ou dîne au milieu de ses concitoyens, pour y ressentir les tensions, les joies, les peines, les accidents de la vie, les difficultés quotidiennes auxquelles ils ou elles sont confronté(e)s.

 

Et aussi :

pour pouvoir être sur le seuil de sa Mairie, LEUR Mairie, du matin jusqu'au soir, pouvoir se rendre à la rentrée ou à la sortie des classes régulièrement, serrer la main de ses commerçants ou artisans, prendre un café avec eux, échanger, discuter, pas forcément être d'accord sur tout ou sur rien, mais en parler sur le zinc d'une brasserie ou sur un pas de porte,

 

pour pouvoir (et savoir) accueillir ses agents, ses cadres, qui y travaillent et qui sont dévoués vis à vis de leurs administrés, les encourager, être auprès d'eux, dans chaque service,

 

pour pouvoir accompagner les associations, les écouter, les renseigner, les aider, et participer à des événements sportifs locaux ou autres et soutenir les équipes et projets locaux,

 

pour pouvoir organiser des réunions informelles régulières, écouter les doléances de chacune et chacun, prendre en compte, réfléchir avant d'acter ou imposer, au prétexte de "savoir mieux que les autres"....

 

Exit les parachutages, mais exit surtout, l'idée selon laquelle il est possible de gérer quotidiennement et correctement, 7 jours sur 7, sa ville à distance, quand on sait l'impérative nécessité d'y être un 1er magistrat à 100% à l'écoute et à 100% dévoué, surtout quand on est, de fait, OPJ.

 

A Saint-Maurice, les élections municipales se présentent à nous, à vous. Aucun candidat ou candidat-sortant encore déclaré à date. Cela ne saurait tarder...

Chacun interprétera à sa façon mon message et en tirera les leçons. Mais je soutiendrai la ou le candidat qui répondra aux impératifs détaillés plus haut.

Les premiers concernés, les citoyens de la Ville, devront réfléchir à tout cela durant les mois et les semaines qui nous séparent du scrutin...et le jour J.

 

Thierry VIMAL

Ouvrons une nouveau chapitre avec les Mauritiens, donnons un nouveau souffle à notre ville.

 

 

 

 

 

 

 

16/01/2019

Début d'année à Saint-Maurice : entre pseudo referendum et "roulade dans la farine"

Permettez-moi tout d'abord de vous présenter mes meilleurs voeux, à vous toutes et tous qui me suivez depuis quelques années !

Un début d'année 2019 qui, hélas pour notre pays, continue d'avoir un goût de pavé et de lacrymogène...

 

Difficile de gouverner la nation France, synonyme d'immobilisme depuis tant d'années, et dont tous les dirigeants jusqu'à un certain jour de Mai 2018, ont laissé le bateau partir à la dérive... Pas besoin de rappeler les résultats (records) économiques, sociaux...

Néanmoins, les citoyens ont voté. Nous devons nous inscrire dans le choix qu'ils ont fait pour 5 ans. Ils auront bientôt l'occasion de se rattraper. Ou pas...

Les revendications portées par les Gilets Jaunes ne sont que l'aboutissement de cette longue "surdité pathologique" de nos gouvernants depuis des décennies. A l'inverse de nos voisins Européens, qui ont su se réformer sur le fond et la forme, parfois par anticipation pour les uns et pour d'autres par obligation et donc dans plus de souffrances.

Pourtant, champion de l'exception Française (des exceptions), nos méthodes ne font pas recette dans le monde. Qui voyage un peu, peut le vérifier et s'en assurer...

 

A Saint-Maurice, les voeux se sont, semble-t-il, bien déroulés... comme d'habitude...

Les dotations pour la Ville s'amenuisent, à en lire l'édito de l'organe de presse officiel de la Ville, mais les banquets restent bien garnis pour les traditions. Merci au fournisseur ! D'autres commerçants de la ville ne peuvent pas en dire autant.

 

Enfin "on" nous interroge, non pas par referendum, mais par Sondage quant aux choix de la Ville sur la Propreté. A la bonne heure !

Bof. Les questions sont diverses, le choix des réponses et le nombre des questions quant à eux restent bien limités (volontaire ??).

Par exemple : "Satisfaisant" ou "à améliorer" puis "ne se prononce pas". Il manque une réponse, vous ne trouvez pas ? Comme "A supprimer"... Non ?

Sans doute un moyen de couper court à toute nouvelle idée, sans doute trop contraignant pour certains élus. Il reste si peu de temps avant les prochaines municipales... Une nouvelle commission à créer ? Une de plus ?...

 

Cependant, je livre ici mon choix quant à l'inutilité de prolonger le "Train de nettoyage" plus communément surnommé par les habitants de "Train d'arrosage"...

Je vote donc OUI à + de moyens humains et pour un retour des agents, des vrais cantonniers, comme on les appelait autrefois. Au prix du TRAIN d'ARROSAGE, et des 1,8 million dépensés pour "s'offrir" un... cinéma (sic), voilà une dépense pour TOUS les Mauritiens et pas seulement pour quelques uns...

 

Je vote OUI, à + de sanctions via une verbalisation dissuasive à l'encontre des incivilités qui pourrissent la vie des honnêtes gens, des habitants, des enfants surtout, obligés de slalomer entre déjections canines et scooters, pour aller simplement vers leur école...sans parler des fumeurs...

 

Mais il faudra aussi un temps pour l'évaluation, terme peu utilisé chez les donneurs d'ordre...

 

Bref, on peut saluer cette initiative et se fendre d'un sourire à propos de la manière dont une entreprise, fusse-t-elle La Poste, a "roulé dans la farine" des élus en 1994...puis, en 2018.

Mais au fait, qui étaient ces élus en 1994 qui ont pris cette décision ?

 

La réalité économique des entreprises, n'est pas celle des Communes... Normal et tant mieux.

Quel était cet ancien slogan de La Poste déjà ? Ah oui... "La Poste on a tous à y gagner"...

Sauf à Saint-Maurice.

 

Bonne année !