Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/01/2018

Voeux du nouveau Maire : un air de renouveau soufflerait-il à Saint-Maurice ?

Sans bousculer vraiment près de trente années de cet exercice bien rôdé, Igor SEMO a su installer les prémices d'un style qui lui ressemble : discrétion, un brin de modestie contrôlée. Tout cela rend sans aucun doute le 1er Magistrat de la Ville sympathique, et l'ensemble des convives, aussi bien élus que citoyens de la Ville ne s'y sont pas trompés.

Il est vrai que les réunions publiques lui ont permis de "s'échauffer" dès le 14 octobre dernier, date de sa prise de fonction. Mais tout de même, cet exercice des voeux reste un obstacle à franchir et s'est plutôt réussi.

Sur le fond, un rapide passage en revue des points abordés avec une très belle et vibrante intervention concernant le soutien sans faille à la Police Nationale, et en particulier, un hommage rendu aux 2 policiers lâchement agressés à Champigny sur Marne et aux sapeurs pompiers. Ces derniers n'étant pas à l'abri de la bêtise de voyous, "héritiers" du laisser-aller des politiques de ces 30 dernières années.

C'est donc sans aucun soucis que j'appuie cet hommage et rejoint la gouvernance de la ville, tout en saluant comme elle aussi, la Police Municipale et sa Cheffe.

 

Egalement, un hommage supplémentaire au propriétaire du magasin de Créteil entièrement dévasté par un incendie à priori criminel, auquel s'ajoute certainement le caractère antisémite de l'acte. Là aussi, nous ne pouvons que nous retrouver toutes et tous afin de lutter contre les atteintes stupides mais bien volontaires de tels actes.

 

Pour le reste et notamment les points concernant le stationnement, la fiscalité et la propreté :

Stationnement : Déjà présenté lors du Conseil du 20 décembre dernier, le principe de l'augmentation du tarif du stationnement, dont j'estime la hausse plutôt indigeste et brutale, est validé. J'appuie cependant sans réserve la seconde décision prise concernant la "légère" augmentation de l'amende forfaitaire avec un regret : que cette dernière ne soit pas plus "incitative" car, en définitive, au regard de ce qui est fait autour de nous, les "observateurs" ne vont pas mettre longtemps à s'apercevoir que notre Commune devient une sorte de "paradis fiscale pour stationnement"...même en payant cette amende. Nous verrons bien, quand le temps de l'évaluation viendra...

Et la belle et bienvenue décision à moyen terme, qui n'est que justice et équité comme j'ai déjà eu l'occasion de l'écrire sur mon blog depuis des mois : l'arrivée prochaine et certaine du stationnement payant pour les 2 roues motorisés. Merci à la gouvernance d'avoir promptement avancé sur ce point depuis le 14 octobre, point qui fait l'unanimité dans les rangs même des élus minoritaires ! Vincennes et Charenton le Pont s'y sont collés et c'est un choix évident. De plus, le Maire s'est engagé à s'attaquer au fléaux des 2 roues et même des vélos sur les trottoirs. Décision rattachée à l'item de la sécurité...

 

Fiscalité, le leitmotiv tant associé à l'ancien Maire est revenu  " pas d'augmentation des impôts" ni en 2018 ni en 2019 (taux augmenté en 2017). Dont acte. Mais alors, quid des 58% de foyers fiscaux qui vont continuer de payer la taxe d'habitation à Saint-Maurice ? Un geste du Maire (et également en charge des Finances de la Ville...) va-t-il être fait ? A suivre... J'attends que la Mairie fasse des propositions dans le sens d'une fiscalité plus "allégée" et moins indigeste pour les classes moyennes/ supérieures.

 

Propreté : Ahh, la propreté à Saint-Maurice...Terme auquel on peut associer aussi "incivilité". Certaines villes voisines ont déjà instauré l'amende pour les déjections canines. A quand une extrême sévérité vis à vis des malveillants dans notre Commune ? Egalement, où sont donc passés nos cantonniers si appréciés des Mauritiens ? Ont-ils disparu sous les roues du train de "lavage" ?... Le montant investi depuis des années dans cette opération ne rend pas le service optimal attendu par tous. Le temps d'une évaluation voir d'une concertation (référendum local, pétition... ?) doit venir rapidement. Les "3 fleurs" attribuées à la Ville ne doivent pas faire oublier le quotidien des gens et le regard qu'ils portent sur la propreté de leurs rues, leurs trottoirs et leur Marché...

 

Je conclurai enfin sur un dernier point évoqué lors de ces Voeux : le Président et le 1er Ministre travaillent de concert avec les élus locaux sur le gigantesque chantier de la Métropole du Grand Paris (MGP). Alors que le mille-feuilles ne disparaît pas plus que le nombre des élus...(5 strates : Etat, Région, Départements, Territoires et Communes...), j'opte pour ma part pour un Etat, la Région-Métropole, et enfin les Communes qui sont en première ligne pour régler les difficultés auxquelles sont confrontés les citoyens au quotidien (proximité) et qui peuvent jouer un rôle non-négligeable dans la revitalisation de l'économie locale et au delà.

 

En tous les cas et en attendant que de telles résolutions s'accomplissent (ou pas...), je vous présente mes meilleurs voeux pour 2018, la meilleure santé possible, beaucoup de bienveillance et de réaliser vos rêves... "Le rêve nous figure la vie à venir" (Pierre-Claude-Vicor BOISTE)

 

Thierry VIMAL

 

Écrire un commentaire